Carmen

La nacelle Carmen comporte plusieurs expériences scientifiques à son bord :
Des charges utiles canadiennes :
 - ALI (Aerosol Limb Imager) permet de mesurer, à haute résolution, les profils d’aérosols stratosphériques en utilisant un principe de filtrage acousto-optique développé pour une application satellitaire.
 -Plusieurs compteurs de particules.
 -Un banc d’essai GPS.
Casolba, un ensemble de cellules solaires étalons (calibration nécessaire à leur utilisation potentielle sur des satellites futurs) disposées sur un plateau orientable de la nacelle.
LOAC qui consiste à détecter la lumière diffusée par les particules lorsqu‘elles traversent un faisceau lumineux et permet d’obtenir une information sur la taille et la concentration des particules mais aussi sur leur nature principale (liquide, minéraux particules carbonées).


Après avoir installé ses cellules solaires,
Cellules solaires

l’équipe de Carmen en phase d’intégration
Equipe Carment en phase d'intégration

qui se poursuivra  par des essais au sol avant d’être en mesure de prononcer l’aptitude au vol
Essai en extérieur

Après avoir fait le briefing météo, la chronologie peut débuter pour lâcher le ballon  vers sa mission.
Briefing météo

L’équipe pouvait donc s’avancer vers l’aire de lancement.
Engins roulant vers l'aire de lancement

Pour ensuite mettre en place ses moyens de lancement.
Moyens de lancement

Le gonflage du ballon auxiliaire a été assuré par notre gonfleur d’expérience Philippe Gelot !
Gonflage ballon auxiliaire

La traine tendue est prête à retenir le ballon principale.
Traine tendue

Le ballon principale a été déplié sous les ordres du chef de lancement.
Dépliage du ballon principal

Gonflage du ballon principal en cours.
gonflage du ballon principal en cours

La nacelle est prête à être lachée !
nacelle sous ballon auxiliaire

Largage du ballon principal.
Largage ballon principal

Le tracteur qui retient la chaine de vol au lâcher est géré de main de maître par notre pilote d’expérience Jean-Marc Lopez !

Pilote dans la traine tendue

Après plus de 6h de plafond et deux descentes lentes, le vol de Carmen s’est bien terminé dans une zone sûre.

Voir Pilot